Libert, galit, Fraternit, Rpublique Franaise - Ministre de l'emploi et de la formation professionnelle

Les Fiches pratiques
Les Fiches pratiques de l'emploi et de la formation professionnelle

version PDF
Flux RSS
Accueil > Dispositif > Parrainage

Mise à jour le 30/10/2013

Parrainage

Être accompagné dans son parcours d'accès à l'emploi par un parrain professionnel.

Activer les derniers leviers d’accès à l’emploi et désamorcer d’éventuelles difficultés au cours des premiers mois d’intégration dans l’emploi

Le parrainage vise à faciliter l’accès et/ou le maintien dans l’emploi de personnes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle en les faisant accompagner par des personnes bénévoles assurant un rôle de parrains.

Qui ?

Le parrainage s’adresse aux jeunes et adultes rencontrant des difficultés dans l’accès ou le retour à l’emploi en raison de leur situation sociale, de leur origine ethnique, de leur lieu d’habitat, de leur faible niveau de formation, d’absence de réseau de relations pour une introduction auprès des employeurs.

  •  jeunes de moins de 26 ans en difficulté d’insertion professionnelle
  • demandeurs d’emploi présentant un faible niveau de formation
  •  travailleurs handicapés
  •  adultes en insertion (bénéficiaires du RSA, chômeurs de longue durée…)
  • seniors ne retrouvant pas d’emploi

Quoi ?

Le parrainage est un dispositif opérationnel à l'échelle régionale. Un Comité de Pilotage régional présidé par la Direccte et parfois co-présidé par le  Conseil régional ou la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) suit et pilote l’activité des réseaux du territoire. Les projets retenus par le Comité de pilotage régional ouvrent droit à un financement.

 

Loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale

Loi n° 2001-1066 du 16 novembre 2001 relative à la lutte contre les discriminations

Charte nationale du parrainage vers l’emploi du 27 juillet 1999.

 

Les principaux financeurs sont le Ministère du travail, de l’emploi et de la santé, les collectivités territoriales et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSé). Des financements privés peuvent aussi être mobilisés (entreprises, fondations…). Ces fonds sont destinés à financer les frais de fonctionnement propres au montage et à la mise en œuvre du réseau de parrainage. Ils peuvent également contribuer à la mise en place et à la structuration de l’animation régionale, ainsi qu’aux opérations de communication et de promotion locales en faveur du parrainage.

Une convention annuelle est passée entre la structure support des réseaux de parrainage et les organismes financeurs définissant les actions retenues, leurs modalités de financement ainsi que le calendrier d’exécution et les modalités d’évaluation. 

Le financement de l’Etat est d’un montant maximum de 305 euros par personne parrainée, même si le coût de l’action est supérieur.

Quels bénéfices du parrainage ?

Les bénéfices pour la personne parrainée sont, en particulier lorsqu’elle a un faible niveau de qualification ou qu’elle est potentiellement victime de discrimination sur le marché du travail :

  • la valorisation de la motivation et des capacités personnelles du bénéficiaire,
  • l’accès à un réseau relationnel de professionnels,
  • la connaissance des codes de l’entreprise et des attentes des employeurs,
  • un accompagnement durant les premiers mois de l’intégration dans le monde du travail.


Les bénéfices pour les employeurs sont :

  • la préparation de la personne parrainée à l’intégration en entreprise par des professionnels,
  • la sécurisation du recrutement (assiduité aux entretiens d’embauche, suivi durant les premières semaines en emploi).

Comment ?

Le parrainage consiste à faire accompagner individuellement des personnes en recherche d’emploi par des bénévoles disposant d’un réseau professionnel actif afin de tirer profit de leur expérience et de leur réseau professionnel.

Le parrainage ne constitue pas une mesure isolée ; il est mobilisé le plus possible en complément d’un dispositif d’accompagnement dont il vise à renforcer l’efficacité, bien que l’inscription dans un parcours d’accompagnement ne soit pas systématique, en particulier s’agissant des jeunes diplômés. En tout état de cause, le parrainage est proposé une fois que le projet professionnel de la personne parrainée a été clairement identifié préalablement.

Le parrainage nécessite une démarche volontaire des parrainés. Les bénéficiaires spécifient les difficultés concrètes qu'ils rencontrent dans leur recherche d'emploi et leurs attentes à l'égard du parrain. Le parrain doit en effet connaitre la personne et son parcours.

La mise en relation entre parrain et personne parrainée relève de la structure-support et plus particulièrement de l'animateur du réseau de parrainage local. Concrètement, cette mise en relation peut adopter différentes modalités. Elle peut s'effectuer à partir de dossiers individuels, d'une présentation orale des personnes, de réunions ou d'un travail en commun… A l'issue de cette première phase si l'accord est confirmé les engagements réciproques de chacun sont précisées, dont :

  • la fréquence et les modalités de rencontre ;
  • les engagements du parrain à l'égard du parrainé et à l'égard de la structure ;
  • les engagements du parrainé ;
  • la durée du parrainage.


L’action de parrainage est généralement décomposée en deux périodes :

  • accompagnement vers l’emploi ou l’activité : «coaching », aide technique à la recherche d’emploi, prospection, mise en relation, etc. ;
  • maintien  de la personne parrainée dans l’emploi ou l’activité : suivi de la situation d’emploi, relais auprès de la structure support de parrainage. Le parrainage dans l’emploi consiste ainsi à accompagner, notamment le jeune durant les premiers mois de son contrat de travail afin de l’aider à comprendre les codes de l’entreprise, à adapter son comportement au monde du travail et à proposer, si besoin, une médiation entre le jeune et l’employeur afin de prévenir les ruptures de contrat.


La durée du parrainage ne devrait pas dépasser neuf mois : six mois vers l’emploi et trois mois dans l’emploi.

L'info en +

En 2012, 22 000 personnes ont bénéficié du parrainage, 64% ont accédé à une sortie positive (CDI, CDD, formation, etc.) alors que près de la moitié des personnes parrainées sont de niveau V et infra).

Flux RSS

Qui contacter ?

 

Informations sur le portail :

Suivre l'information :

Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr France.fr

© Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social