Libert, galit, Fraternit, Rpublique Franaise - Ministre de l'emploi et de la formation professionnelle

Les Fiches pratiques
Les Fiches pratiques de l'emploi et de la formation professionnelle

version PDF
Flux RSS
Accueil > Dispositif > Compétences clés

Mise à jour le 15/03/2012

Compétences clés

Bénéficier d’une formation personnalisée aux compétences fondamentales

La formation compétences clés est une formation personnalisée permettant de développer une ou plusieurs compétences fondamentales, par exemple « comprendre un texte » ou « améliorer son expression écrite ».
Elle a pour objectif l’accès à un emploi, à un contrat en alternance ou à une formation qualifiante, la réussite à un concours ou l’obtention d’une promotion professionnelle et peut avoir lieu parallèlement à un contrat aidé ou à une formation qualifiante.

Qui ?

La formation compétences clés s’adresse en priorité :


Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?    

Il suffit d’avoir un projet d’insertion professionnelle, d’être motivé, de parler français (à défaut une formation au français langue étrangère doit être suivie en amont de la formation compétences clés) et d’avoir un niveau de formation suffisant :

  • CAP – BEP et sorties des classes de 3e, des classes de second cycle court avant l’année terminale
  • de la dernière année de SES, SEGPA et EREA
  • sorties du 1er cycle du second degré, des formations préprofessionnelles CEP, CPPN, CPA et des quatre premières années de SES, SEGPA et EREA ou  avant la terminale

Quoi ?

La formation compétences clés est une formation financée par le ministère du travail, de l’emploi et de la santé et par l’Union européenne avec le co-financement du Fonds social européen. Il s’agit d’une formation personnalisée qui permet de développer une ou plusieurs compétences fondamentales, en fonction du projet d'insertion professionnelle de chacun.

Le programme Compétences Clés peut être mobilisé dans le cadre de situations d’illettrisme.

Loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie

Recommandation du Parlement européen et du Conseil du 18 décembre 2006 sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie

Quelles sont les compétences clés ?

Elles sont au nombre de cinq, associées à des connaissances, aptitudes et attitudes essentielles :

  • la compréhension et l’expression écrites : faculté d'exprimer et d'interpréter des concepts, pensées, sentiments, faits et opinions oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire), et d'avoir des interactions linguistiques appropriées et créatives dans toutes les situations de la vie sociale et culturelle ;
  • l’initiation à une langue étrangère qui implique, au-delà des mêmes compétences de base  que celles de la communication dans la langue maternelle, la médiation et la compréhension des  autres cultures. Le degré de maîtrise dépend de plusieurs facteurs et des capacités d'écouter, de parler, de lire et d'écrire ;
  • la compétence mathématique et les compétences de base en sciences et technologies : aptitude à développer et appliquer un raisonnement mathématique en vue de résoudre divers problèmes de la vie quotidienne. Les compétences de base en sciences et technologies renvoient à la maîtrise, à l'emploi et à l'application des connaissances et méthodologies servant à expliquer le monde de la nature.
  • la compétence numérique (bureautique et Internet) : maîtrise des technologies de l'information et de communication (TIC) ;
  • l’aptitude à développer ses connaissances et compétences : capacité à entreprendre et organiser soi-même un apprentissage à titre individuel ou en groupe, selon ses propres besoins.


La formation et la démarche d’insertion professionnelle sont concomitantes et non consécutives :

  • L’apprenant et son formateur référent définissent ensemble les dates, la durée, le rythme et le contenu de la formation, personnalisés en fonction du projet d’insertion professionnelle de l’apprenant, de ses besoins et de ses attentes.
  • Les travaux individuels et collectifs que l’apprenant réalise ont un lien direct avec son projet d’insertion professionnelle.
  • Le rythme hebdomadaire de formation est compatible avec une recherche d’emploi, une formation qualifiante ou un contrat aidé.
  • La formation est ralentie ou suspendue si des raisons professionnelles le nécessitent.
 
Quelle est la durée de la formation ?

Le rythme hebdomadaire de la formation est compatible avec une recherche d'emploi (au maximum 18 heures de formation par semaine).

En effet, la formation compétences clés et la démarche d’insertion professionnelle se déroulent au même moment. La formation peut être temporairement ralentie ou suspendue si l’apprenant en fait la demande, notamment pour des raisons professionnelles. Toutefois, il ne peut s’écouler plus de douze mois entre le début et la fin de la formation.

Quel coût ?

L’organisme de formation ne demande aucune contribution financière aux apprenants.

Quel revenu ?

L’entrée en formation ne remet pas en cause le droit des demandeurs d’emploi indemnisés (et des jeunes en CIVIS) au versement de leurs allocations.

Les salariés en contrats aidés sont rémunérés par leur employeur. L’État ne verse pas aux apprenants une rémunération spécifique au titre de cette formation.

Comment ?

Le demandeur d’emploi s’adresse à son conseiller au sein de Pôle emploi, de la mission locale ou du Cap emploi, qui prescrit la formation compétences clés.

Si l’apprenant dispose d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) ou d’un contrat d’insertion dans la vie sociale (CIVIS), le conseiller inscrit la formation compétences clés dans le PPAE ou le CIVIS.

Moins de deux semaines plus tard, l’organisme de formation téléphone au demandeur d’emploi ou au jeune, afin de l’inviter à un rendez-vous avec son formateur référent au plus près de son domicile : plus de 800 communes comprennent un lieu de formation aux compétences clés.

L’apprenant et son formateur référent définissent ensemble les dates, la durée, le rythme et le contenu de la formation, en fonction du projet d’insertion professionnelle, des attentes et des besoins de l’apprenant.

Les travaux individuels et collectifs que l'apprenant réalise au cours de la formation ont un lien direct avec son projet d'insertion professionnelle.

L'info en +

Plus de 800 communes comprennent un lieu de formation aux compétences clés.

45 800 apprenants ayant besoin de développer leurs compétences fondamentales pour concrétiser leur projet d'insertion professionnelle sont entrés en formation en 2010. Parmi eux, on dénombre notamment : 27 % de jeunes de moins de 26 ans, dont 40 % en contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) ; 16 % de travailleurs handicapés. Les objectifs de formation les plus fréquents sont l'accès à un emploi (43 %) et l'accès à un stage de formation qualifiante (34 %), suivis par la réussite à un concours de la fonction publique (12 %) et l'obtention d'une promotion professionnelle (5 %).

Déjà 10 000 apprenants sont entrés en formation entre le 1er janvier et le 28 février 2011.

 

Plus de la moitié de l'ensemble des apprenants et 60 % des apprenants ayant suivi un parcours renforcé (au moins 100 heures consacrées à la lecture, à l'écriture et au calcul) sont en emploi ou en formation qualifiante six mois après la formation.
Les anciens apprenants travaillent dans diverses familles de métiers : soins d'hygiène et de confort du patient, aide à la vie quotidienne, grande distribution, commerce alimentaire, sécurité privée, transport routier, maintenance, mécanique, espaces naturels et espaces verts, etc.
 

Voici quelques-uns des témoignages recueillis auprès de personnes formées dans ce cadre :


ALLIER

« Je recommanderais cette formation à de nombreuses personnes. D'ailleurs je l'ai déjà proposée à un ami qui recherchait du travail mais qui avait des problèmes en expression écrite. Je lui ai conseillé de s'informer sur la formation des compétences clés.
Personnellement je me suis améliorée à l'oral et j'écris mieux. Auparavant je manquais de confiance en moi pour écrire mais aujourd'hui je n'hésite plus à rédiger mes courriers. »
LISETTE, 40 ans

 

DOUBS

« Cette formation m'a permis de réussir le concours auquel je me préparais, les horaires étaient satisfaisants du fait de mon emploi CAE Passerelle. Grâce à la formation compétences clés, j'ai pu m'organiser au niveau du travail pour le concours.
Avec une formatrice agréable et sachant m'expliquer ce que je ne comprenais pas, cela m'a apporté une confiance en moi afin de me lancer dans la vie active. »
AURORE, 22 ans

« Dans le cadre d'une préparation au CAP Petite Enfance, j'ai bénéficié d'une formation individualisée compétences clés en 2010, avec remise à niveau dans les matières générales.
Cette formation a été très enrichissante et positive pour moi, puisque j'ai passé et obtenu le CAP Petite Enfance lors de la session de juin 2010.
L'obtention du CAP Petite Enfance m'a ouvert des portes puisque j'ai pu effectuer quelques remplacements en crèche halte-garderie et en école maternelle et surtout, cela va me permettre de préparer le concours d'ATSEM. »
LAURA, 17 ans

« Juste quelques mots de remerciement, pour la formation que j'ai suivie avec grand plaisir.
Une formation de 172 heures, de maths, de français, de logique et informatique, avec une formatrice extraordinaire, professionnelle et disponible.
Cette formation m'a permis de me propulser dans une formation de 6½ mois en électricité du bâtiment, pour et en complémentarité de mon métier de sanitaire, chauffage, et de créer une entreprise d'auto-entrepreneur. »
XAVIER, 51 ans

« Cette formation compétences clés m'a permis de réussir le test d'entrée en formation à Grand-Charmont le 17 janvier 2011.
Je suis amplement satisfait et ravi et je remercie les formateurs de leur aide et gentillesse, maintenant je peux me consacrer à mon avenir. »
ZITOUNI, 20 ans

 

HAUTE-MARNE

« La formation est intéressante, souple, évolutive et j'en suis très content ainsi que des outils pédagogiques et des formateurs. »
ALAIN, 30 ans

« J'ai suivi une formation compétences clés parce que j'avais des lacunes en français, notamment au niveau des synthèses de documents. La formatrice m'a beaucoup aidé en ciblant mes besoins et en fonction de mon objectif.
Je viens de réussir l'entrée en formation BEPECASER au centre de formation de Longvic, près de Dijon et si tout va bien je pourrai être monitrice autoécole en juin. »
FABIENNE, 38 ans

« Suite à cette formation je suis entré en formation métiers du transport et de la logistique et je viens de passer les tests pour entrer en formation qualifiante de magasinier début janvier.
Cette formation compétences clés m'a permis d'être dans la position de gérer moi-même mon parcours et mon avenir professionnel.
J'ai apprécié le contact humain avec les formateurs et les autres stagiaires. Cela m'a aussi aidé à m'ouvrir l'esprit. »
JEAN-LOUIS, 48 ans

« La formation m'a beaucoup apporté. J'ai apprécié la personnalisation et le programme en fonction de nos besoins. J'ai suivi des heures de formation en mathématiques (initiation à la gestion) et en bureautique.
Avec mon mari nous allons nous installer dans les semaines qui viennent en tant que restaurateurs et la formation a été pour moi indispensable. Je souhaite terminer mes heures de formation prévues pour être encore plus opérationnelle. »
MAGALI, 37 ans

« Cette formation m'a tout apporté : avoir confiance en moi, je ne croyais pas du tout arriver à apprendre. Je ne pensais pas en être capable.
Depuis 30 ans je faisais des ménages et je ne faisais pas de français ni de mathématiques. Les formateurs ont cru en moi. Sans eux, même si moi-même j'ai beaucoup travaillé, je n'en serais pas là.
Ce n'est pas chacun pour « sa pomme », on travaille parfois seul mais parfois en petit groupe et sans avoir peur du ridicule quand on ne comprend pas.
Je viens de réussir l'entrée en formation à l'école d'aide-soignante de Chaumont. J'ai repris un travail de femme de ménage 4 heures chaque matin en attendant la rentrée.
Je suis fière de moi et je dis merci aux formateurs. »
SELIMA, 45 ans

« J'ai fait une remise à niveau surtout en mathématiques. J'avais pas mal perdu, l'école cela faisait 30 ans que j'avais arrêté.
Je suis à Saint-Dizier depuis le 27 septembre pour préparer le certificat d'électricien en équipement bâtiment. C'est une formation qui débouchera sur un emploi presque certain.
Les cours des compétences clés m'ont permis de travailler des notions de mathématiques comme les fractions, les équations et ce sont des formules de calcul qu'on utilise beaucoup en électricité.
Je suis actuellement en stage pratique et cela m'intéresse beaucoup. »
THIERRY, 51 ans

« Je vous remercie de m'avoir aidée en compétences clés en initiation gestion d'entreprise, en français et mathématiques pour ma préparation de capacité de taxi. Car j'ai eu mon examen en candidat libre. Les compétences clés sont des formations qui nous apportent beaucoup. J'ai plus appris avec les compétences clés qu'avec la formation que j'ai eue pour la préparation de capacité de taxi car cette formation était du photocopié et du lu. Tandis qu'avec les compétences clés c'était très bien expliqué et j'ai eu des exercices et du concret et les exercices étaient corrigés avec les formateurs. Merci à toute l'équipe. »
VERONIQUE, 51 ans

 

HAUTE-SAONE

« Après avoir établi une VAE soigneur d'équidés (obtenue en juin 2010) afin de valider un niveau V, j'ai suivi une formation compétences clés en français, maths et en informatique, ce qui m'a permis d'intégrer l'école de la croix rouge pour une formation de 9 mois comme secrétaire médicale.
Etant actuellement en stage au centre hospitalier de Luxeuil pour un premier stage, je suis en mesure de dire que je découvre un métier passionnant et très riche.
Ma reconversion professionnelle est due en grande partie à vos compétences et à votre disponibilité. »
NATHALIE, 39 ans

 

HAUTE-SAVOIE

« Je recommanderais la formation pour savoir lire ses dossiers, ses factures, ses reçus, pour le travail, pour remplir son contrat.
La formation m'a permis de lire le cahier de liaison de ma fille, plus mes factures. Mes reçus. Mes fiches de paie. Mes courses. Mes déplacements.
Je peux maintenant lire les prénoms des enfants de la cantine.
Ça m'a rendue plus autonome dans mon travail. »
ADELAIDE, 29 ans

« Je suis très content d'avoir pris connaissance, par rapport à mes difficultés à m'exprimer oralement et aussi à l'orthographe, qu'il y a plusieurs solutions pour pouvoir progresser.
Il m'était pénible de parler en groupe, je me renfermais sur moi-même de honte.
Dès lors que j'ai pris confiance en moi la machine s'est mise en route.
J'ai été choisi pour mon emploi actuel et il y avait 66 candidats. Mes connaissances en informatique me permettent de m'occuper du courrier, des méls, de passer les commandes du matériel. On me respecte et on me donne des responsabilités. Je peux m'exprimer correctement devant les autres personnes. J'ai réussi un examen d'habilitation en électricité et le brevet de secouriste.
Pour pouvoir avancer dans tes compétences il te faut trouver à ton niveau la bonne méthode pour apprendre et surtout pour retenir puis quand tu as trouvé ces deux méthodes je te conseille de travailler environ deux heures par jour. »
ALAIN, 45 ans

« J'ai fait des démarches pour améliorer mon français surtout à l'écrit parce que je rencontrais beaucoup de difficultés tous les jours dans mon travail. Quand je devais laisser des consignes et noter ce que je devais faire, transmettre des messages à l'écrit je n'en étais pas capable. Au début je n'osais pas le dire et après je ne pouvais pas demander de l'aide à mes collègues car elles ne voulaient pas m'aider.
Un exemple qui m'a marquée : un jour dans la cour de l'école un élève est tombé et il fallait faire un constat écrit et mes collègues m'ont laissée me débrouiller toute seule. J'étais paniquée, je savais ce qu'il fallait mettre mais je ne pouvais pas écrire un mot. Je n'avais pas envie de dire que je ne savais pas écrire par fierté. (…) J'étais bien vue de tout le monde dans l'école et je devais signer un contrat mais j'ai tout quitté à cause de ça. Pourtant les enfants m'aimaient bien, je leur faisais faire plein d'activités. (…)
Pour avoir ces cours, je me suis battue. On ne comprenait pas au début mes difficultés, c'était très difficile d'expliquer que je voulais des cours de français parce que je parle correctement. Une personne m'a dit que tout le monde faisait des fautes d'orthographe. Mais moi, je savais que je faisais beaucoup de fautes et je ne savais même pas lesquelles et du coup je n'osais pas écrire. J'ai fait plusieurs démarches et puis grâce à une personne qui a pris le temps de m'écouter et de me comprendre dans ma démarche, j'ai suivi les cours sur les Compétences clés.
Dans le groupe on se comprend et on s'encourage, on n'a plus honte de ce qu'on ne sait pas, on ose demander. Depuis le début du mois de janvier, je suis aussi les cours d'initiation aux outils numériques.
Aujourd'hui je n'aurais pas besoin de faire appel à une ou plusieurs personnes pour m'aider. Même si je fais encore des fautes, j'ose écrire, comme pour ce texte, j'envoie des méls et des SMS à mes amis, je laisse des mots à ma famille. Je n'ai plus peur qu'on se moque de moi. Maintenant en plus on doit écrire sur un ordinateur tous les jours. »
FATIHA, 54 ans

« Sur tous les problèmes que j'ai rencontrés quand je me suis retrouvé au chômage, je peux vous dire que cela est dur. Après un rendez-vous aux bureaux de Pôle emploi, j'ai demandé un stage pour apprendre à me servir d'un ordinateur. Alors quand on m'a conseillé une remise à niveau de français, je pensais que c'était inutile. Je me suis dit que cela ne me servait à rien mais en définitive je me suis aperçu qu'il y avait beaucoup plus de lacunes que je le pensais sur l'écriture et le parler.
Et avec le recul, je pense que cela m'a appris beaucoup de choses, même de me corriger, pour mieux parler le français et pour l'écrire.
Et maintenant je me suis mis un deuxième objectif : d'apprendre à me servir d'un ordinateur pour changer dans le cadre professionnel et pour travailler comme magasinier. Je vais suivre un stage pour découvrir l'ordinateur. (…)
Je dis aux personnes que je côtoie sur les stages qu'ils m'ont permis de refaire une mise à niveau sur le français et de connaître l'ordinateur. Mais voilà, il y a certaines personnes à qui on le dit, mais ils pensent que cela ne les concerne pas. Eux ils sont sûrs d'eux mais je pense qu'ils cachent leur ignorance aux yeux de tout le monde.
Je dirais aux personnes qui veulent bien l'entendre de faire un stage de français pour se remettre à niveau car ceci est une providence qui est très bénéfique pour reprendre une certaine confiance en soi. Il se trouve qu'il est très difficile de faire le premier pas pour eux.
Pour le mot de la fin avec la prise de confiance et l'assurance sur l'écrire et le parler, je vous dirais qu'il y a deux mois je n'aurais pas été capable d'écrire cette lettre ni de la taper. »
GERARD, 54 ans

« Je recommanderais cette formation car :

  • elle est personnalisée
  • les formateurs sont très patients
  • ils essaient d'adapter le plus possible le niveau de chacun
  • ambiance sympathique


Cette formation m'a apporté :

  • des astuces pour faciliter la compréhension du cours
  • une amélioration dans mes difficultés en français et informatique
  • un échange avec des personnes de plusieurs cultures

Un grand merci à toute l'équipe »
JEAN-MARIE, 56 ans

 

MAINE-ET-LOIRE

« Moi cela m'a été profitable. Au niveau informatique, cela m'a tout appris puisque moi je n'y connaissais rien à part le clavier et un ordinateur pour en avoir vu.
Je suis venu pour savoir utiliser l'informatique, surtout Internet pour pouvoir l'utiliser dans la vie professionnelle puisque c'est indispensable aujourd'hui.
A partir du moment où j'ai dit que je savais m'en servir, cela a été. Je me sers d'Internet tous les jours. Je mets les photos. Je fais les fiches, les transferts. Je suis autonome.
C'est pratique aussi pour rechercher des plans, des itinéraires. Je pars d'ailleurs tout à l'heure à Strasbourg. J'ai tout fait par Internet.
Aujourd'hui je m'occupe de l'achat des véhicules d'occasion (camions et utilitaires) dans une entreprise sur Vannes. Je vois déjà l'état des véhicules sur Internet et je corresponds avec les vendeurs avant d'aller sur place. Après je me déplace et je ramène le camion. C'est ce que je vais faire pour Strasbourg.
Si je n'avais pas eu cette formation, je n'aurais pas eu le poste. »
DANIEL, 56 ans

« J'ai été licencié après 33 années dans la même entreprise, où j'exerçais le métier de maçon.
Je ne concevais pas de retourner chez un employeur (déception) c'est pourquoi j'ai décidé de créer mon entreprise.
Je ne connaissais rien à l'outil informatique indispensable pour la création et la gestion de l'entreprise.
J'ai accédé à une formation qui m'a été accordée dans le cadre des compétences clés.
Je peux dire aujourd'hui que j'utilise sans difficultés et sans crainte l'outil informatique et je suis apte à faire tous mes documents en autonomie. Grâce aux nombreux exercices je peux faire mes devis, factures et courriers.
En conclusion formation très bénéfique pour mon projet. »
GERARD, 56 ans

« Je m'appelle Pauline, j'ai commencé la formation le 2 mars tout en travaillant à la maison de retraite. Je me suis inscrite pour une remise à niveau de mathématiques et de français tous les mardis sur Montrevault.
Aussi, je venais le jeudi soir au Pin-en-Mauges pour préparer le CFG.
Au début quand je venais faire des examens blancs et des simulations d'entretien c'était pas facile j'ai eu des émotions de joie et de tristesse ce qui m'a permis d'évoluer. On se soutenait dans le groupe et la formatrice nous donnait beaucoup de conseils : comment parler ? Comment faire dans diverses situations ? C'était important pour moi de prendre en compte ce qu'elle me disait. Mon objectif c'était avoir mon certificat de formation générale pour pouvoir faire ma formation d'Auxiliaire de Vie Sociale. J'ai eu mon CFG et j'ai commencé ma formation depuis le 23 septembre. Je suis très fière d'y être arrivée. »
PAULINE, 21 ans

 

MEURTHE-ET-MOSELLE

« Les compétences clés permettent la mise à niveau de nos acquis scolaires et personnels et professionnels. Acquérir des nouvelles compétences dans d'autres domaines telles que les langues, l'informatique. Cette formation permet le retour à l'emploi et d'intégrer le monde du travail avec une flexibilité, elle permet aussi de se former culturellement. La qualité des formations est meilleure avec un nombre de personnes limité dans la salle donc meilleure communication entre les membres du groupe et aussi permet à l'enseignant de bien expliquer individuellement. »
MANKILA, 24 ans

 

MOSELLE

« Je recommande la formation compétences clés afin de mieux s'exprimer pour un futur entretien avec un employeur. Ou mieux rédiger un CV et une lettre de motivation. Faire aussi des Mathématiques, revoir les pourcentages, les conversions qui sont un besoin dans certains métiers. La formation Compétences clés m'a appris à me servir de l'informatique, à taper et à rédiger un CV et une lettre de Motivation. J'ai ouvert une Boîte Email, j'ai appris à envoyer des CV et LM. J'ai appris à créer des dossiers, des sous-dossiers, à renommer des fichiers et à les créer. En Mathématiques, j'ai revu les conversions, les pourcentages, additions, multiplications et divisions. Je me sens mieux armé pour pouvoir repasser des tests pour une formation et plus armé pour écrire une lettre de Motivation. »
MARIO, 48 ans

 

OISE

« C'est bien pour savoir lire et écrire. On ne peut pas apprendre tout seul. On est bien accueilli et le travail est en fonction de ce qu'on sait déjà faire. Ce n'est pas l'école mais on apprend quand même.

Quand j'ai commencé la formation je ne savais ni lire, ni écrire. Cela fait quarante ans que je suis en France et j'ai toujours travaillé. J'étais aide-cuisinier à Paris dans une grande entreprise. Quand j'ai perdu mon travail au mois d'avril dernier, j'étais perdu. Je m'ennuyais. Comme je ne savais ni lire ni écrire, j'étais également perdu pour aller au Pôle emploi et m'occuper de mon dossier. Mon conseiller Pôle emploi m'a aidé à remplir le dossier. Aujourd'hui, je suis capable d'écrire, je comprends mieux, je travaille aussi avec un ordinateur. Je n'ai plus besoin de demander à quelqu'un. »
AHMED, 59 ans

« Si une personne ne sait pas bien lire et écrire, je lui dis d'aller au Pôle emploi pour bénéficier de la formation. Le travail est individuel et on peut travailler à son rythme en fonction de ses objectifs. J'avais déjà fait une formation FLE il y a trois ans et j'étais contente. La formation compétences clés est une remise à niveau adaptée aux gens qui cherchent du travail. »
ATTIE, 38 ans

 

PUY-DE-DÔME

« Les personnes de ma génération, dans certaines professions, n'ont pas forcément l'occasion d'utiliser l'outil informatique. A la suite d'un changement de vie professionnelle ou personnelle, de plus en plus fréquent, il apparait indispensable d'y recourir. J'ai apprécié :

  • la souplesse du planning et des horaires
  • l'enseignement personnalisé (adapté au niveau et à la personnalité de chacun)
  • le suivi de la progression
  • de plus, l'aide et les conseils judicieux pour la recherche d'emploi
  • la gratuité, pour moi, de cette formation de qualité par l'intermédiaire de Pôle emploi.


Cela m'a apporté :

  • de réels progrès en informatique et une autonomie
  • intellectualiser ou théoriser ma profession, principalement manuelle afin de pouvoir, à mon tour, proposer une formation ou un atelier découverte autour des métiers du cheval
  • après un changement de lieu de vie, de région, c'est une façon de communiquer avec famille, amis, relations professionnelles, simple, pratique et moins onéreuse
  • se mettre à l'informatique, c'est une façon de "rester dans le coup", de ne pas prendre de retard par rapport aux nouvelles technologies dont l'évolution va crescendo. »

JOANNES, 58 ans

 

SOMME

« Les formateurs sont compétents, ils prennent leur temps pour bien expliquer, c'est dans un environnement cordial, une bonne entente. J'ai pu réussir mon concours d'auxiliaire de vie sociale. Actuellement je suis en formation du Diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale. J'ai pu réussir mon objectif, et faire voir que je ne suis pas si bête qu'un autre. »
EMILIE, 25 ans

« Les encadrants sont présents pour répondre à nos questions et nous renseigner et nous orienter. La notion de base de l'informatique pour lequel j'étais novice m'a permis d'accéder à une formation à Amiens pour être moniteur d'atelier de niveau IV dans un ESAT que j'ai débutée le 23 septembre. »
PATRICK, 53 ans


Flux RSS

Qui contacter ?

 

Informations sur le portail :

Suivre l'information :

Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr France.fr

© Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social